Nantes : 02 40 99 39 00 | Marseille : 04 95 06 10 80

Institut Génétique Nantes Atlantique

Empreintes génétiques

En 1988, l’équipe du Professeur Jean-Paul Moisan réalise les premiers profils génétiques dans le cadre d’une enquête judiciaire en France. Cette avancée majeure a débouché en 2003 sur la création de l’IGNA, pionnier de l’analyse génétique médico-légale.

 

Notre savoir-faire

  • Établissement de profils génétiques à partir d’objets ou de prélèvements biologiques sur des individus
  • Identification de personnes
  • Test de paternité, recherche de filiation
  • Alimentation du Fnaeg

 

Notre prestation

  • Prélèvements sur scellé et scène de crime
  • Analyse d’ADN nucléaire et mitochondrial

 

Pour mieux comprendre

Chaque individu (à l’exception des jumeaux monozygotes) dispose de son propre profil matériel génétique. L’analyse ADN est donc un principe d’identification particulièrement fiable.

 

L’ADN nucléaire est présent en double copie (moitié de la mère, moitié du père biologique) dans le noyau de chaque cellule et contient le patrimoine génétique de l’individu. C’est le plus facile à analyser, c’est donc lui que l’on recherche en priorité, mais il est aussi plus fragile.

 

A contrario, l’ADN mitochondrial est présent en un très grand nombre de copies dans les cellules et se dégrade aussi beaucoup moins sous l’effet d’agents extérieurs. Il est donc plus facile à étudier lorsque le matériel biologique disponible est en quantité infime ou dégradé. Mais son analyse est aussi plus complexe.