Nantes : 02 40 99 39 00 | Marseille : 04 95 06 10 80

Institut Génétique Nantes Atlantique

Morphoanalyse des traces de sang

L’IGNA propose depuis 2008 la morphonanalyse des traces de sang en complément des analyses de traces papillaires et d’ADN. A nouveau, l’IGNA a fait figure de pionnier, puisqu’il a été le premier laboratoire privé français à intégrer cette expertise.

 

Les scellés sanglants sont systématiquement observés selon des principes rigoureux (taxonomie des traces de sang). Cette approche permet de mieux cerner les prélèvements indispensables selon l’enquête, afin d’augmenter l’efficacité et donc de réduire les coûts d’analyse.

 

Notre savoir-faire

  • Choix et sélection objectifs des prélèvements en fonction du contexte du dossier
  • Définition du scénario le plus probable (coup, nature de l’arme, localisation des blessures, positionnement des protagonistes…)
  • Étude de compatibilité des déclarations

 

Notre prestation

  • Recherche de traces de sang visibles ou latentes
  • Analyse de la forme et de la distribution des traces
  • Étude de planches photos et d’objets sous scellés
  • Intervention sur scène de crime et lors de reconstitutions
  • Synthèse ou revue criminalistique

 

Pour mieux comprendre

Cette technique, définie dès la fin du XIXe siècle, ne s’est développée qu’à partir des années 50 aux États-Unis et tout récemment en France.

 

Si les expertises ADN permettent de définir qui sont les protagonistes d’une affaire, la morphoanalyse apporte un éclairage décisif sur le déroulement des faits. Associée à l’ADN, la morphoanalyse permet de déterminer le phénomène sanglant, d’en identifier l’acteur ou la victime ainsi que le scénario le plus probable.

 

Pionnier dans l’approche qualité de cette discipline, la morphoanalyse à l’IGNA est accréditée selon la norme NF EN ISO CEI 17020 depuis août 2014 (n°accréditation n°3-0943).