L’Institut Génétique Nantes Atlantique

30 ans d’expertise

  • 1988 : Au CHU de Nantes, l’équipe du professeur Jean-Paul Moisan est la première en France à travailler sur l’identification d’individus à partir de l’ADN. Elle devient leader du domaine en France et réalise des milliers d’expertises, dont certaines extrêmement médiatiques (Affaires Montand, Grégory, les disparus de Mourmelon…).
  • 2003 : Avec une vingtaine de collaborateurs de son équipe hospitalière, le professeur Moisan crée l’IGNA. C’est le premier laboratoire français automatisé et informatisé dédié à la génétique humaine.
  • 2005 : L’IGNA remporte le premier appel d’offres national pour la réalisation d’analyses ADN (40.000 profils en double et en 3 mois). Il étend ses compétences à l’analyse des empreintes digitales.
  • 2006 : L’IGNA crée une filière « urgence » : résultats garantis en 7 jours ouvrés.
  • 2008 : Le Groupe Carso, spécialiste français dans les domaines de l’analyse de l’eau et de l’environnement, devient actionnaire majoritaire de l’IGNA. Premières expertises en informatique et en morphoanalyse de traces de sang.
  • Décembre 2008 : Certification ISO 9001.
  • Août 2010 : Accréditation selon la norme NF EN ISO/CEI 17025 – secteur empreintes génétiques – Laboratoire de Nantes
  • 2012 : Jean-Paul Moisan disparaît accidentellement, Marie-Gaëlle Le Pajolec et Soizic Le Guiner prennent la direction du laboratoire.
  • 2013 : L’IGNA propose la comparaison d’écritures.
  • Juin 2016 : Accréditation selon la norme NF EN ISO/CEI 17025 – secteur traces papillaires – Laboratoire de Nantes
  • Janvier 2020 : Regroupement de l’ensemble des activités sur le site de l’IGNA Nantes, fin de l’accréditation Cofrac n° 8-3463 au 31/12/2019

 

L’IGNA compte aujourd’hui une cinquantaine de collaborateurs. L’équipe est constituée d’experts dans chacun des domaines de compétence. Ils sont inscrits près la Cour d’Appel de Rennes, la Cour de Cassation et la Cour Pénale Internationale.

 

L’IGNA dispose de l’habilitation du Ministère de la Justice à procéder à des identifications par empreintes génétiques (décret n°97-109).